Rapport

Économie, emploi - Société, modes de vie

What Worries the World

Par

What Worries the World
IPSOS , « What Worries the World », Ipsos (Game Changers), 2019.

L’institut Ipsos a publié en septembre 2019 les résultats de son sondage périodique « What Worries the World » (« Ce qui inquiète le monde »), dans lequel il énumère sous forme tendancielle et avec plusieurs focus nationaux les principaux sujets de préoccupation qui animent les citoyens de moins de 74 ans dans 28 pays [1]. Les résultats révèlent la persistance de problématiques historiques, au détriment des nouveaux enjeux, notamment climatiques.

Parmi les données les plus marquantes, on retiendra principalement la vision très pessimiste de la grande majorité des individus sondés quant à la direction que prend leur pays, 61 % d’entre eux considèrent que ce dernier est sur « la mauvaise voie », notamment en raison du chômage (pour 33 % des sondés), de la violence intérieure (31 %), de la corruption financière et politique (31 %), et des inégalités sociales (31 %), soit quatre points de plus que lors du sondage précédent (août 2019).

Notons toutefois le fort impact du climat politique local sur les réponses données, puisque 93 % des Chinois ont confiance dans la direction prise par leur pays, tout comme 82 % des Saoudiens. À l’inverse, seuls 23 % des Anglais sont optimistes quant à la voie suivie par leur nation, ce qui révèle sans doute les inquiétudes fortes générées par le Brexit. De la même manière, les soucis principaux sont aussi révélateurs des cultures de chaque pays, puisque seuls 17 % des citoyens américains s’inquiètent des inégalités sociales et de la pauvreté, bien qu’ils vivent dans un pays où les fractures sociales sont particulièrement prégnantes.

On pourra enfin souligner la faible inquiétude que cause le changement climatique, qui n’est mentionné que par 16 % des répondants. Ce chiffre témoigne de la difficulté à mobiliser les citoyens sur une thématique à impact global, alors que ne sont pas réglées les questions plus engageantes individuellement, telles que l’accès à l’emploi.

Ce sondage permet d’attester d’une dégradation générale du moral du monde. Est-ce une tendance appelée à se confirmer alors que des contraintes de plus en plus fortes risquent de s’exercer sur les sociétés, notamment au regard du réchauffement des températures ? Et si les sujets de préoccupation principaux ne s’attardent pas sur cette thématique, n’y a-t-il pas un risque fort pour les acteurs politiques de privilégier d’abord des mesures populaires auprès de leur électorat, pour l’emploi ou pour réduire les inégalités, alors que l’urgence est, peut-être, avant tout environnementale ?



[1] Afrique du Sud, Allemagne, Arabie Saoudite, Argentine, Australie, Belgique, Brésil, Canada, Chili, Chine, Corée du Sud, Espagne, États-Unis, France, Grande-Bretagne, Hongrie, Inde, Italie, Israël, Japon, Malaisie, Mexique, Pologne, Pérou, Russie, Serbie, Suède et Turquie.

Site web
https://www.ipsos.com/sites/default/files/ct/news/documents/2019-11/what-worries-the-world-september-2019.pdf

Read related content

Recherche

Faire une recherche thématique dans la base bibliographique