Rapport

Économie, emploi - Recherche, sciences, techniques

The Space Economy in Figures: How Space Contributes to the Global Economy

Par

The Space Economy in Figures: How Space Contributes to the Global Economy
OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) , « The Space Economy in Figures: How Space Contributes to the Global Economy », OCDE, 2019.

Le Forum de l’espace de l’OCDE étudie le secteur spatial international et ses liens avec l’économie mondiale et la société. Son objectif est d’assister les gouvernements, les agences spatiales et le secteur privé à mieux identifier les enjeux mondiaux et les impacts de ce secteur. Ce rapport est le quatrième d’une série débutée en 2007. Il comprend sept parties distinctes et des annexes détaillant les données du secteur pour 15 pays.

Dans une première partie, les auteurs s’intéressent à la transformation qu’est en train de connaître le secteur. Ils établissent un état des lieux des financements publics et privés. Une croissance mondiale des investissements publics est à prévoir car le nombre de pays s’engageant dans les activités spatiales augmente. Les investissements privés ont connu dernièrement une très forte hausse, même s’ils restent faibles par rapport au financement public. L’évolution du secteur est influencée par une intensification de la compétition internationale, le déploiement de nouvelles technologies et l’apparition d’un grand nombre de nouveaux entrants. Des consolidations et des rachats sont attendus. Mais si les activités commerciales associées aux activités spatiales sont en croissance, les auteurs soulignent qu’elles restent relativement modestes et ne devraient pas être surestimées. Ils étudient également le paysage de l’innovation et de la recherche en analysant le nombre de publications et de brevets du domaine. Cette activité a quadruplé ces 20 dernières années, elle est concentrée dans quelques régions du monde, même si de nouveaux pays entrent dans la compétition.

Dans une deuxième partie, le rapport souligne l’importance des impacts socio-économiques du domaine spatial. Les bénéfices sont très variés (gains en productivité, revenus commerciaux, retombées technologiques…) dans un grand nombre de secteurs (télécoms, santé, agriculture, environnement, gestion des catastrophes, finance…). C’est pourquoi ce domaine joue un rôle de plus en plus important dans l’aide publique au développement (APD).

La troisième partie traite du sujet de l’emploi dans le domaine spatial (agences spatiales publiques, enseignement / recherche et industries). Le secteur fait l’objet d’une réorganisation et est affecté par différentes tendances : le nombre de retraités baby-boomers, le lancement de programmes spatiaux dans de nombreuses économies émergentes, la numérisation de la production et les inégalités hommes-femmes. Sur ce dernier point, les auteurs constatent qu’il existe des disparités selon le type d’industrie et le domaine scientifique, mais l’emploi (hors administratif) dans ce secteur est dominé par les hommes. Cependant, la dernière décennie a vu la part des femmes augmenter.

La transformation numérique dans l’industrie spatiale fait l’objet de la quatrième partie. L’utilisation du numérique dans les process industriels a des conséquences sur la productivité, les coûts et l’emploi. Cela permet la production de masse des satellites et des lanceurs à une vitesse et une échelle sans précédent. La chaîne d’approvisionnement devient internationale et la production est marquée par une intégration verticale et un nombre croissant d’acteurs. Ces dernières années ont vu le développement de satellites de plus en plus petits opérant en constellations et permettant de réduire les coûts de production et de lancement. Trois activités sont en fort développement : le tourisme spatial, les services effectués en orbite (maintenance et réapprovisionnement des stations et des satellites, par exemple) et la prospection et l’extraction minières.

La cinquième partie est axée sur la recherche scientifique et l’exploration spatiale qui sont des moteurs pour l’innovation. Les missions extraplanétaires font l’objet des grandes avancées depuis quelques années et sont en développement. Un des grands défis pour la recherche à venir est la gestion des déchets spatiaux : le nombre d’objets dans l’espace va augmenter de manière exponentielle. Les risques de collision avec les satellites, les stations et les engins spatiaux vont augmenter, de même que les risques pour les populations et les installations terrestres. Des solutions techniques et des réglementations doivent donc être mises en place.

Dans la sixième partie, les auteurs s’intéressent à la communication par satellite car c’est le marché du domaine spatial qui a connu la croissance la plus rapide et la plus intense ces dernières décennies, de pair avec une forte innovation. C’est aussi un domaine en pleine mutation (innovations technologiques, développement de marchés de service, nouveaux entrants avec de nouveaux modèles d’affaires, Internet des objets).

Enfin, la septième partie a pour sujet l’explosion du nombre de données issues des satellites et leur influence particulière sur la météorologie, la surveillance du climat et la navigation. Les gouvernements favorisent de plus en plus l’accès aux données issues de la recherche publique. Les technologies de l’intelligence artificielle et de l’apprentissage automatique offrent de nouvelles opportunités pour le traitement des données et l’automatisation des tâches. Tout cela favorise l’émergence de sociétés proposant des nouveaux services de stockage, de répartition et de traitement de données.

Les données du secteur sont fournies en annexe pour 15 pays. Elles fournissent un aperçu rapide de l’évolution de l’activité spatiale dans ces pays grâce à des indicateurs établis de longue date ou nouvellement développés par l’OCDE.

Le secteur de l’économie de l’espace est en pleine expansion et entame un nouveau cycle de développement, avec des nouveaux entrants, de nouvelles activités économiques et de nouvelles technologies. La gestion des déchets est un des défis qu’il va devoir relever. Il a un fort impact socio-économique et a donc de plus en plus d’importance dans l’APD. Ce rapport très complet balaie largement tous les aspects du secteur spatial. Il se base sur une vaste étude bibliographique, des données publiées par les pays et des indicateurs dont certains sont développés par l’OCDE. Il comprend des aspects techniques s’adressant aux spécialistes de la matière. Les données sont très détaillées, ce qui peut parfois faire perdre l’essentiel de l’information. Comme il est justement indiqué, quelques analyses doivent être prises avec précaution car certains faits sont difficiles à établir faute de données publiques complètes. De plus, le périmètre d’influence du domaine spatial est difficile à circonscrire clairement car les retombées peuvent être très variées et plus ou moins directes. Quelques conseils sont donnés aux décideurs : collaboration et coordination internationale, mise en place de réglementations, amélioration de la cartographie du secteur, favorisation du transfert technologique sont quelques-unes des clefs évoquées.

Site web
https://www.oecd.org/innovation/the-space-economy-in-figures-c5996201-en.htm