Rapport

Géopolitique - Recherche, sciences, techniques - Ressources naturelles, énergie, environnement - Santé

Future Risks Report

Par

Future Risks Report
AXA and Eurasia Group , « Future Risks Report », AXA, 2019.

AXA vient de publier, pour la sixième année consécutive, son rapport sur les risques émergents, sur la base d’analyses conduites par ses experts. Cette année, pas moins de 1 700 spécialistes ont participé à cette étude, depuis 58 pays différents, permettant ainsi d’aboutir à un paysage global des perceptions du risque en France et à l’international, parmi les collaborateurs d’AXA. L’entreprise a aussi bénéficié d’un partenariat avec le cabinet de conseil Eurasia Group pour produire ce document, ce qui a permis d’enrichir le point de vue de ses employés avec une approche plus large des enjeux géopolitiques mondiaux.

En introduction de ce rapport, AXA souligne dès le deuxième paragraphe l’importance d’éclairer l’avenir grâce à une démarche scientifique et solide, dans une époque où le flot continu d’informations et le rôle central des réseaux sociaux ont renforcé les phénomènes numériques des fake news et de « caisses de résonance », qui tendent à distordre la réalité, si ce n’est à la falsifier. De tels phénomènes obligent donc à être d’autant plus précautionneux dans l’étude du futur car, comme le dit le rapport, certains événements plausibles ont tendance à être surestimés, notamment les scénarios extrêmes qui façonnent l’imaginaire, alors que les risques sous-jacents ou « dormants », ont tendance à être oubliés. Trop d’informations, mais pas assez de connaissance, voilà la situation à laquelle ce document a pour ambition de répondre.

Les trois risques principaux identifiés par le rapport sont, sans surprise :

— Le changement climatique, qui se maintient en première position depuis deux ans.

— Les risques cyber qui, s’ils sont sous-estimés, semble-t-il, par la population en général, d’abord préoccupée par des menaces à court terme plus tangibles, sont en revanche largement cités comme risques majeurs par les experts.

— L’instabilité géopolitique, qui inquiète dans plusieurs régions du monde, au point que le rapport l’envisage comme un potentiel facteur d’interruptions commerciales majeures pour des multinationales comme AXA, du fait des divergences législatives et éthiques, ou encore de la balkanisation d’Internet. Les experts européens, américains (Sud et Nord) sont particulièrement inquiets de la montée des nationalismes et du populisme, tandis que ceux travaillant en Asie, en Afrique et dans le Moyen-Orient sont plus inquiets des conflits possibles entre les États-nations.

---------------------
L’Union européenne : une zone particulièrement sous tensions

Selon le rapport, l’Union devra continuer à faire face à un certain nombre de défis dans les 5 à 10 prochaines années, parmi lesquels, notamment :

— Maintenir la stabilité et la viabilité de la zone euro elle-même.
— Maintenir l’intégrité territoriale de l’Union.
— Gérer les pressions migratoires qui devraient aller en s’accentuant.
— Maintenir le contrat politique entre les États membres, mis à mal par le Brexit.
— S’assurer de la compétitivité de l’Union européenne, notamment en ce qui concerne les nouvelles technologies.
-----------------------

Un des risques les plus inattendus du classement est celui de la pollution, classé en cinquième position, cité notamment par les experts asiatiques, qui y voient un phénomène majeur de perturbation du fait de son impact et de sa diffusion massive dans l’air, dans la terre, dans la mer et dans nos aliments. Par ailleurs, les rédacteurs du rapport soulignent que les sept autres risques principaux peuvent, en réalité, être rattachés aux trois premiers. Ceux-ci relèvent, en effet, d’un contexte global au sein duquel peuvent émerger des menaces plus spécifiques. De plus, les risques apparaissent de plus en plus interconnectés et leurs conséquences collatérales s’enchaînent en cascade et déferlent dans tous les domaines.

Il est toutefois étonnant de constater que la santé n’apparaît qu’en huitième position, alors que c’est un sujet au cœur de l’activité d’AXA. Ici, on peut y voir l’acte de communication de l’entreprise que constitue avant tout ce rapport, accessible gratuitement et aisément en ligne. AXA s’y présente, de fait, comme un assureur innovant, apte à cerner les nouvelles menaces, et à renouveler ses offres et ses stratégies pour y répondre. Le rapport ne manque donc pas de mettre en avant les solutions déjà lancées sur le marché par l’entreprise pour faire face, par exemple, au changement climatique. Il décrit notamment ses systèmes d’assurance paramétrique proposés à de nombreux clients depuis 2014, pour couvrir des risques climatiques, comme ceux liés aux variations pluviométriques pour les agriculteurs, entre autres.

Qu’AXA ait des réponses assurantielles à apporter aux risques majeurs posés par le changement climatique ne suffit toutefois pas à se sentir rassuré à la lecture de ce rapport qui, somme toute, dresse un tableau relativement sombre de l’avenir de nos sociétés. N’oublions pas néanmoins qu’il est focalisé sur les risques et qu’il est donc avant tout un outil dont l’on peut se saisir pour réagir…

Site web
https://www-axa-com.cdn.axa-contento-118412.eu/www-axa-com%2F744a1c88-b1a7-4103-a831-a84f72578a0f_1910-15+future+risks+report+final.pdf

Read related content

Recherche

Faire une recherche thématique dans la base bibliographique