Actualité du futur

Population - Ressources naturelles, énergie, environnement

Six mégatendances pour l’Afrique

Par

Dans un rapport paru en décembre 2019, le ministère finlandais des Affaires étrangères s’est intéressé aux mégatendances qui pourraient largement façonner l’avenir de l’Afrique.

« Des transformations longues et irréversibles qui nécessiteront forcément une adaptation »

L’étude définit les mégatendances comme des processus de transformation longs et irréversibles qui s’affectent mutuellement et qui nécessiteront forcément des adaptations de la part des acteurs en présence.Le rapport identifie six mégatendances pour l’Afrique : la croissance démographique, le changement climatique, l’urbanisation, les migrations, le développement technologique et les progrès de la démocratie. Les deux premières mégatendances, le changement climatique et la croissance démographique, auront, selon les auteurs du rapport, un effet d’entraînement particulièrement fort sur les autres tendances.

Pour chaque mégatendance, les auteurs ont réalisé ce que l’on appelle, en langage Futuribles, une fiche variable. Chaque fiche se compose de quatre parties : un résumé, un état de la situation actuelle, les impacts possibles de ces mégatendances sur le continent africain et des recommandations (émises par les pouvoirs publics africains).

Changement climatique et croissance démographique : deux tendances déterminantes pour l’avenir de l’Afrique

Les chercheurs du ministère concluent le rapport par une partie sur les interactions possibles entre les tendances. Ils décrivent un cercle vicieux dans lequel une très forte croissance démographique aurait pour conséquence une urbanisation sauvage et incontrôlée qui accentuerait les effets néfastes du changement climatique (création d’îlots de chaleur, dégradation des terres arables, etc.). Dans ce scénario, les rendements agricoles décroissent fortement, aggravant l’insécurité alimentaire sur le continent et entraînant donc une multiplication des conflits autour des ressources (notamment l’eau). Le nombre de migrants climatiques augmenterait très fortement.

À l’opposé de ce scénario, les auteurs décrivent un cercle vertueux dans lequel un ralentissement de la croissance démographique entraînerait une urbanisation soutenable et une amélioration des infrastructures, et notamment des infrastructures scolaires. La montée en compétence de la population africaine arrivant sur le marché du travail serait à l’origine d’un fort développement technologique orienté vers l’atténuation des impacts du changement climatique. Parallèlement, l’émergence d’une jeunesse ayant bénéficié d’un enseignement riche et de qualité permettrait le renouvellement des élites politiques, et favoriserait l’installation pérenne d’institutions démocratiques dans une majorité des pays du continent. 

Un travail prospectif peu approfondi mais une documentation utile pour ceux qui s’intéressent à l’avenir de l’Afrique

La réflexion prospective menée par le ministère finlandais des Affaires étrangères manque de profondeur dans le sens où il existe énormément d’autres trajectoires possibles dans le spectre des deux scénarios proposés. Par ailleurs, il est difficile d’établir un scénario homogène applicable à l’ensemble du continent tant les disparités régionales sont importantes en Afrique.

Il nous a tout de même semblé important de mentionner ce travail, d’une part pour signaler l’intérêt du gouvernement finlandais envers le continent africain ; d’autre part parce qu’il est toujours utile de pouvoir disposer de fiches documentées et argumentées sur les grandes tendances à l’œuvre sur le continent africain. En effet, si ces mégatendances sont également valables pour les autres continents, leurs impacts pourraient bien être beaucoup forts en Afrique compte tenu de l’ampleur de la croissance démographique. C’est d’ailleurs en partie pour cette raison que Futuribles International alimente, depuis deux ans, un observatoire sur les transformations à l’œuvre en Afrique de l’Ouest (le Forum prospectif de l’Afrique de l’Ouest) dont l’ensemble des publications est en accès libre.