Actualité du futur

Population

Perspectives démographiques européennes

Par

Au 1er janvier 2019, la population de l’Union européenne (UE) à 28 est estimée, par Eurostat (qui aime la précision), à 514 436 397 personnes. Selon les projections dites de référence, cette population devrait atteindre 529 millions d’âmes à la fin des années 2040, puis décliner ensuite. Dans un scénario dit « sans migration » le déclin est beaucoup plus rapide, illustration de l’importance considérable de l’immigration, encore à venir, en Europe. À l’horizon 2080, ce serait 100 millions d’habitants en moins ! Puisque le sujet concret est celui du Brexit, il faut aussi raisonner en soustrayant la population du Royaume-Uni. Dans le scénario de référence, il s’ensuivrait une diminution plus précoce de la population de l’Union à 27, dès la fin des années 2030. Avec une option « sans migration », dans l’Union à 27, l’Europe passerait à 400 millions vers 2050 et à 350 millions vers 2080. De fait, sur un peu plus d’un demi-siècle, tendanciellement, 16 pays sur 28 verraient leur population diminuer. Il n’en va ni du Royaume-Uni ni de la France. Mais la Bulgarie perdrait le tiers de sa population, le Portugal, la Roumanie, la Pologne un quart de la leur, l’Italie et l’Allemagne, environ 10 %. L’Europe est de fait une terre de migrations et de contrastes.

La population de l’Union européenne selon quatre scénarios

Source : Eurostat.