Actualité du futur

Société, modes de vie

Imaginer le futur par la transformation des gestes quotidiens

Par

L’épidémie de coronavirus que nous connaissons actuellement entraîne des réflexions intéressantes sur nos modes de vie et sur la façon dont ils risquent d’être transformés suite à la crise du Covid-19. De nombreuses initiatives tentant d’imaginer le monde d’après voient le jour et le site Mythologies du futur est l’une d’elles. Fanny Parise, anthropologue, Mathieu Griffoul, consultant, et le studio de design fiction Imprudence se sont associés pour « imaginer notre quotidien en 2030 en s’attachant à ses objets phares, ses rituels... pour […] parler d’un monde qui n’existe pas (encore) ». À travers une série de récits, ils s’attachent à mettre en lumière les signaux faibles qui participent à modifier notre vision du quotidien.

Le premier récit concerne les masques de protection. La nouvelle décrit comment, dès les premiers mois du déconfinement, le masque est devenu un objet de mode dont les plus grandes marques se sont emparées, révélateur de la fin d’une époque, celle des embrassades entre amis et des bains de foule sans aucune protection ni distance de sécurité. Désormais, en 2030, les fameux « gestes barrières » font partie de l’inconscient collectif. Le masque est aussi devenu un objet politique dans la contestation contre la reconnaissance faciale. Des subterfuges sont trouvés pour brouiller les caméras de surveillance (fils d’argent, etc.). Enfin, le masque est également devenu un objet technologique de plus en plus sophistiqué, capable de purifier l’air respiré par son détenteur, d’identifier les agents pathogènes présents dans l’air, etc. En un mot, le masque devient le symbole de l’existence d’un avant et d’un après Covid.

Chaque récit sera construit de la même façon : une nouvelle, un décryptage anthropologique et une valorisation de projets spéculatifs et créatifs comme point de départ à des questionnements. 

Prochain récit à venir : le lavage de mains.