Actualité du futur

Recherche, sciences, techniques

FuturePod : construire des fenêtres là où il y a des murs

Par

FuturePod est une chaîne audio australienne d’entretiens avec des « futurists » du monde entier, prospectivistes, universitaires, mais aussi urbanistes, artistes, etc. Diffusés directement sur le site de la chaîne mais aussi accessibles gratuitement sur iTunes et Spotify, les épisodes, en anglais,  sont le fruit du travail de Rebecca Mijat et Peter Hayward, chercheurs à l’université Swinburne de Melbourne et initiateurs du projet. D’une durée de 40 à 60 minutes, ils permettent de se plonger dans l’univers intellectuel des invités, de comprendre leur manière d’appréhender la prospective et de l’appliquer au quotidien.

Très dense, chaque rencontre permet de découvrir le cursus des interviewés et le format narratif, centré sur la biographie de chacun d’entre eux, rend la transmission des savoirs chaleureuse et incarnée. Les entretiens reprennent presque systématiquement la même structure, du parcours de l’invité jusqu’à sa vision du futur et des enjeux spécifiquement liés à son domaine d’activité, en passant par les méthodologies qu’il ou elle utilise pour faire de la prospective [1]. Ce cheminement permet ainsi d’illustrer la diversité des profils des prospectivistes. L’attention portée par FuturePod pour mobiliser des experts de toutes disciplines, mais aussi pour respecter la parité et pour rencontrer, autant que possible des individus aux cultures diverses, bien qu’il y ait, parmi les 28 épisodes existant à ce jour, une majorité d’Australiens, est notable. Ce guide d’entretien commun, combiné à la grande variété des invités, permet d’ouvrir de nouveaux horizons de réflexion, notamment grâce à la richesse des références données, toutes répertoriées sur le site, sous chaque entretien. Mais il permet aussi de percevoir chez chacun des préoccupations communes, comme le changement climatique bien sûr, ou les technologies de surveillance, par exemple.

Cette initiative à but non lucratif, qui ne fonctionne que grâce aux dons des auditeurs qui le souhaitent, permet véritablement d’ouvrir, comme le disait Michel Foucault, « des fenêtres dans les murs » [2], en dégageant des perspectives inédites sur des sujets complexes, tant sur la forme (l’architecture de la démarche prospective) que sur le fond (les sujets dans toute leur complexité). C’est donc une entreprise à suivre pour qui souhaite s’initier à de nouvelles sources d’inspiration.



[1] Comme la méthodologie introduite par Joseph Voros (Generic Foresight Process), dans l’épisode 18, du 7 avril 2019.

[2] Expression que l’on retrouve dans l’épisode 27, de John Sweeney, diffusé le 23 juillet 2019 par FuturePod : « Making Windows where There Are Walls ».