Revue

Revue

Aux origines du mot « transhumanisme »

en

Cet article fait partie de la revue Futuribles n° 413, juil.-août 2016

De plus en plus d’ouvrages et articles portant sur le transhumanisme paraissent depuis quelques années, à la faveur de progrès scientifiques et techniques extrêmement rapides, et prometteurs aux yeux de ceux qui adhèrent à ce mouvement. Popularisé outre-Atlantique dans les années 1960 (avec notamment Ray Kurzweil) et surtout les années 1980 (quand un mouvement d’ampleur significative se fédère autour de ces idées), le transhumanisme préconise l’utilisation des sciences et des techniques afin d’améliorer les caractéristiques physiques et mentales des êtres humains, donc de pousser l’homme au-delà de sa condition humaine stricto sensu. Pourtant, le vocable « transhumanisme » n’est pas si récent, comme le montrent dans ce « Futur d’antan » Olivier Dard et Alexandre Moatti : il remonte au plus tard aux années 1930, voire pourrait être antérieur au XXe siècle. Cet article présente les origines sémantiques du terme et les auteurs qui l’ont fait émerger, permettant ainsi de remettre un concept en vogue dans son contexte.

#Analyse historique #Cybernétique #Éthique #Progrès scientifique #Société et individu

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.