Revue

Revue

Actualités prospectives n° 254

Cet article fait partie de la revue Futuribles n° 254, juin 2000

La France n’est pas le seul pays où la question scolaire est un thème âprement discuté, mais au Japon, le ministère concerné, sans être absent, n’est pas en première ligne car la controverse oppose en fait deux façons d’interpréter les évolutions de long terme et la crise actuelle. Un enseignant du second degré, R. Kawakami, soutient dans un livre récent sur « l’effondrement de nos écoles » qu’une nouvelle race d’élèves est apparue au Japon ces 10-15 dernières années – des enfants hyperagités (on pense aux États-Unis et à la controverse sur le syndrome de « déficit d’attention »), souvent physiquement fragiles et en même temps extrêmement indisciplinés voire violents. L’auteur incrimine une génération de parents trop enclins à céder devant les exigences de leurs enfants et à prendre le parti de ces derniers contre les enseignants qui, du coup, baissent les bras et renoncent à faire respecter une quelconque discipline. Sa conclusion : les orientations sur lesquelles il s’est créé un consensus entre les autorités académiques, les parents d’élèves et les médias, à savoir une éducation libre et flexible respectant l’individu, ont donné naissance à des enfants au comportement incontrôlable.

Inscrivez-vous à la newsletter

Tous les mois, recevez une sélection de nos dernières publications, des prochaines formations et des événements à venir. Et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles.

 

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer la newsletter de Futuribles et ponctuellement des informations sur les activités de Futuribles. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

 

Futuribles International est un centre de réflexion sur l’avenir.
Ses travaux visent à comprendre les grandes transformations en cours. Ils intègrent la dimension du temps long en insistant sur les marges de manœuvre des acteurs et les stratégies possibles.